Le parti communiste chinois nous mentirait-il sur la gravité réelle de la situation.

Voici un article dont la source est le nouvel ordre mondial. Certes il y a "à boire et à manger" sur ce site mais nous pouvons nous poser la question au vu des observation de dégagement de soufre près de Wuhan.

"Une augmentation soudaine des niveaux de dioxyde de soufre (SO2) est associée à une combustion soudaine de matières organiques, y compris des corps humains.

 so2 chine coronavirus

Rejet massif de dioxyde de soufre

Nous avons maintenant de nouvelles preuves de crémations de coronavirus dissimulées en Chine.

so2 chine coronavirus 2

Chaîne de tweets

– Les données de http://windy.com montrent un rejet massif de dioxyde de soufre gazeux de la périphérie de Wuhan, communément associé à la combustion de matières organiques. Les niveaux sont élevés, même par rapport au reste de la Chine.

– Dans le même temps, à la même échelle, on constate que les émissions sont plus importantes dans tous les domaines. La seule autre ville qui s’en approche est Chongquing, qui est également touchée par le coronavirus.

– Quelques possibilités distinctes :

1/ Il s’agit d’une centrale électrique qui rejette tout ce gaz. Peu probable, vu l’écart entre les chiffres et la norme. Aucune autre ville ne se rapproche de la quantité de SO2 rejetée par Wuhan.

2/ Une deuxième : Wuhan brûle des déchets municipaux et peut-être des carcasses d’animaux contaminés. C’est possible, mais pourquoi ne pas simplement les déverser là où ils le font habituellement ?

3/ Et la troisième, la plus morbide : des cadavres sont incinérés à la périphérie de la ville, le nombre de décès est bien plus élevé que ce que le PCC (parti Communiste Chinois) laisse entendre, et les choses vont vraiment, vraiment mal.

– Je ne connais pas les probabilités relatives de ces événements, décidez par vous-même lequel est le plus probable.

– Notez également que j’ai changé l’échelle affichée pour ne voir que les pics, regardez les concentrations supérieures à 500ug/m^3 pour voir le vrai tableau.

– Les niveaux actuels de SO2 sont extrêmement élevés, à 1700ug/m^3, où 80ug/m^3 est considéré comme dangereusement élevé.

Signes de crémations massives à Wuhan

Considérez également que l’augmentation du dioxyde de soufre pourrait être le signe de crémations massives à Wuhan.

L’article fait référence aux Tweets ci-dessus et mentionne également deux autres possibilités.

1/ Selon le département de la santé publique de l’État américain de Géorgie, les crématoires rejettent une grande variété de produits chimiques en plus du SO2, tels que « le mercure, la dioxine, l’acide chlorhydrique, l’oxyde d’azote, le monoxyde de carbone et les dioxines ». L’utilisateur de Twitter Vet Watching a souligné que les niveaux élevés de SO2 pouvaient également s’expliquer par la combustion de tonnes de déchets médicaux contaminés.

2/ Le Dr Jorge Emmanuel, spécialiste de l’environnement, a été cité par Health Care Without Harm comme ayant déclaré que la combustion de fournitures médicales libère un certain nombre de polluants, notamment « des cendres volantes ; des métaux lourds tels que l’arsenic, le chrome, le cuivre, le mercure et le plomb ; des gaz acides tels que le chlorure d’hydrogène, le fluorure d’hydrogène, les dioxydes de soufre et les oxydes d’azote ; le monoxyde de carbone ; et des composés organiques »."

En effet hier, M. Tedros, directeur général de l’OMS, a tweeté que nous ne voyons peut-être « que la partie émergée de l’iceberg » en ce qui concerne le nombre total de cas, un revirement choquant vers le scepticisme pour quelqu’un qui semblait prêt à déformer la vérité pour aider Pékin il y a quelques jours à peine. Il a déclaré également qu’au cours des derniers jours, des « incidents préoccupants » de propagation ont été observés chez des personnes n’ayant jamais voyagé en Chine (notamment les Britanniques qui ont été infectés dans un chalet français).

Il est aussi intéressant de se rappeler que l'OMS a déclaré que nous vayons actuellement que la partie visible de l'iceberg et non la partie immergée. Que se cache-t-il dans cette partie immergée ?

Evolution de la téléphonie fixe vers l’IP
(source : Orange) Informations à la date du : 30 septembre 2016
Rappels sur le RTC


• Le Réseau Téléphonique Commuté (RTC) est le réseau historique d’Orange utilisé par la plupart des opérateurs permettant d’acheminer les communications téléphoniques de leurs clients sur un réseau fixe.
• Il est basé sur une technologie et des équipements qui ont été principalement déployés autour des années 80. Cette technologie arrive en fin de vie.
• Depuis 2005 environ et l’avènement du protocole IP et la large adoption des offres d’accès à Internet, ce n’est plus le seul véhicule des services de téléphonie fixe.

Les grands principes de l’arrêt :
• L’arrêt du RTC est motivé par l’obsolescence de la technologie.
• La fin du RTC ne signifie pas pour autant la fin du service téléphonique ; celui-ci sera assuré sur la technologie IP par tout opérateur qui aura développé une solution de substitution en VoIP.
• La fin du RTC ne signifie pas non plus ni la fin du cuivre, ni la fin des liaisons louées.
• On distingue deux étapes à quelques années d’intervalle : 1/ celle de l’arrêt de production de nouveaux accès RTC, 2/ celle de l’arrêt technique du service RTC. L’arrêt de production sera simultané sur l’ensemble de la métropole alors que l’arrêt technique du service sera très progressif sur plusieurs années, selon un séquencement géographique de plaques (selon définition ci-dessous).
• Les lignes RTC existantes ne seront pas impactées lors de l’arrêt de production ; il appartiendra à chaque opérateur de proposer des solutions de substitution à ses clients utilisateurs de ces lignes préalablement à l’arrêt technique du servicesur leur plaque.

Définition de la notion de plaque :
Une plaque correspond à la zone de desserte d’un ou plusieurs équipements techniques et sera formulée de façon lisible par un regroupement de communes et/ou d’arrondissements,

o appartenant toujours à un seul département,
o une commune ou un arrondissement n’appartenant qu’à
une seule plaque,
o les communes ou les arrondissements d’une même plaque étant adjacents.

Google vient de bannir une trentaine d’applications Android qui volaient les photos de millions d’utilisateurs sur les smartphones.

Voila qui ne ravira pas les amateurs de photographies et de selfies, les chercheurs du spécialiste de la sécurité de Trend Micro ont détecté 29 applications de photo clairement malveillantes, qui étaient disponibles sur Google Play. Ces dernières disposaient de fonctionnalités permettant de voler les photos, d’afficher de la publicité, de faire du renvoie vers des sites web ou encore de faire un peu de Phishing.

Des hackers volaient des photos via des applications, pour alimenter de faux comptes Facebook

Le plus gênant pour les mobinautes et pour Google, c’est que les applications ont été téléchargées des millions de fois et ont su passer au travers des mailles du filet un bon bout de temps, grâce à plusieurs stratagèmes visant à contourner les dispositifs de sécurité du Play store. De plus, pour ne pas attirer l’attention via des suppressions d’utilisateurs massives, les pirates ne rendaient pas visible l’application sur l’écran d’accueil, ni dans la liste des applications présentes, ce qui rendait la manipulation plus délicate.

La majorité des applications se faisaient passer pour des filtres « beauté » pour embellir les photos ou les personnaliser. Régulièrement, l’application recommandait de faire une mise à jour, c’était à ce moment que les transferts des photos étaient effectués vers un serveur distant. A l’heure actuelle, les 29 applications ont toutes été supprimées du Play Store. Le vol de photos servait principalement à alimenter de faux comptes Facebook ou d’autres réseaux sociaux.

Voici la liste complète des applications Android incriminées :

Art Editor
Art Effect
Art Effect
Art Effects for Photo
Art Filter
Art Filter Photo
Art Filter Photo Editor
Art Filter Photo Effcts
ArtFlipPhotoEditing
Artistic effect Filter
Awesome Cartoon Art
Beauty Camera
Cartoon Art Photo
Cartoon Art Photo
Cartoon Art Photo Filter
Cartoon Effect
Cartoon Photo Filter
Emoji Camera
Fill Art Photo Editor
Horizon Beauty Camera
Magic Art Filter Photo Editor
Photo Art Effect
Photo Editor
Pixture
Prizma Photo Effect
Pro Camera Beauty
Selfie Camera Pro
Super Camera
Wallpapers HD

1er point : La référence française en matière de nutrition est le Programme National Nutrition Santé (PNNS). La nutrition, c’est la « science […] qui permet […] de proposer des recommandations alimentaires ou médicales visant à maintenir celui-ci [le corps humain] en bonne santé ». Certains messages sont clairement influencés par l'industrie et pas forcément en faveur de la santé des français. Pourtant, le PNNS, est diffusé aux frais de l’Etat, auprès de toute la population française. Il sert de base légale pour les médecins, les diététiciens, les nutritionnistes et autres professionnels de santé. Aux yeux de la loi, cela signifie que les professionnels de santé ne peuvent pas s’éloigner du message du gouvernement.

2ème point : L’industrie agroalimentaire peut donner l’impression d’être Goliath, alors qu’on se sent impuissant, comme David. Cependant, et nous citerons « ils ne semblent grands que parce que nous sommes à genoux ».

Dans le cas de l’industrie agroalimentaire, sa force réside dans son argent (des sommes colossales). Mais sa faiblesse, c’est le fait que c’est nous, consommateurs, qui lui donnons cet argent. Sans nous, ces entreprises ne sont rien. Consommer est un acte plus important et plus puissant que de voter, car on ne mange pas qu’une seule fois tout les 5 ans, mais plutôt 3 fois pas jour…

Peu importe notre opinion sur l’agroalimentaire, c’est à nous de choisir à qui nous donnons notre argent et comment nous souhaitons nous nourrir. Nous avons tous le droit à la verité sur les connaissances scientifiques en matière de santé, sans influence de l'argent. La santé est un domaine à protéger! [source : Tous sur la même planète]

Une amie m'a transmis un 1er article placé à la suite de ce commentaire qui montre la stupidité de certains humains. Être végétarien(ne), être végan(ne), c'est un art de vivre, un respect du règne animal et non une mode. J'en ai rien à foutre de voir les élèveurs disparaître de la surface de la planète. Elle ne s'en portera que mieux. Je respecte au contraire les agriculteurs qui font de leur possible pour nous diriger vers une nourriture plus végétale et plus saine. C'est une prise de conscience pour un certain nombre de nos concitoyens (et ce nombre augmente rapidement) qui va au-delà du conditionnement primitif.

Pourquoi déteste-t-on les vegans?

«Sectaires», «donneurs de leçon», «ascétiques», «ultrasensibles», «excentriques», «bobos»… Le discours anti-vegan ne manque pas de ressources. Mais d’où vient cette hostilité?

En octobre dernier, la commune de Sarralbe en Moselle a vu naître le tout premier camembert 100% végétal made in France. Il n’a pas fallu longtemps pour que la nouvelle se répande chez les vegans nostalgiques de fromages. Sur la page Facebook de cette entreprise locale, «Les Petits Veganne», les futurs consommateurs font part de leur excitation à l'idée de découvrir ce nouveau produit.

Plusieurs dizaines de pays dans le monde ont été la cible, vendredi, d'une vague de cyberattaques simultanées. Le constructeur Renault a notamment été touché.

La France, mais aussi le Royaume-Uni, l'Espagne, le Portugal, la Roumanie... Plusieurs dizaines de pays d'Europe ont été victimes d'attaques informatiques simultanées, vendredi 12 mai. Franceinfo vous résume ce que l'on sait.

Attaque du Virus Share

Des entreprises et des hôpitaux visés

En France, seul le constructeur automobile Renault reconnaît pour le moment avoir été ciblé. "Nous avons été touchés", a indiqué un porte-parole du groupe à l'AFP. Il précise que le groupe est en train d'analyser la situation. "Une action est en place depuis hier soir. On fait le nécessaire pour contrer cette attaque".

Au Royaume-Uni, plusieurs hôpitaux ont été visés. Le piratage a contraint les antennes médicales à des annulations de rendez-vous et à la redirection de certains patients vers d'autres services. La BBC précise que ces attaques concernent des services de santé à Londres, Nottingham, dans le Cumbria et le Hertfordshire. En Ecosse, plusieurs régies de santé ont également été visées.

En Espagne, les autorités ont annoncé qu'un grand nombre d'entreprises avaient été prises pour cibles. Parmi les victimes, on compte le premier opérateur télécom du pays, Telefonica, qui a reconnu un "incident de cybersécurité". Le groupe a précisé que l'attaque était limitée pour le moment à certains ordinateurs de ses salariés sur son réseau interne. Selon le gouvernement, l'attaque n'a pas eu d'impact sur les prestations des entreprises ou l'exploitation de leurs réseaux.

Au Portugal, l'opérateur Portugal Telecom, filiale d'Altice, a également été touché, mais sans impact sur ses services.

Actu. geek du jour

Begeek.fr

5 décembre 2020

De la Tech, de Pop culture et des bons plans, depuis 2006.

Recherche LJBF

Qui est en ligne ?

Nous avons 112 invités et aucun membre en ligne

Nb. de Visiteurs

08038497
Aujourd'hui
Hier
Cette semaine
Ce mois
Le mois dernier
Depuis le 12/04/09
5562
4886
5562
28380
183078
8038497

05-12-2020 19:30

Phases de la Lune

Écrivaine-essayiste

Gaga de la Loire